K-Auvergne

K-Auvergne est une solution inédite de financement de proximité pour le développement des PME-PMI de la région.

 

K-Auvergne permet aux PME commerciales, industrielles ou de services aux entreprises employant entre 10 et 100 personnes, de financer leur développement en augmentant leurs fonds propres tout en préservant l’autonomie de leur actionnariat. 

Le projet est né suite à un double constat :

  • Parmi les aides et services apportés au bénéfice des entreprises, l’apport de capitaux dans les petites entreprises en phase de développement constitue un maillon manquant dans la chaîne de financement,

  • Les investisseurs locaux souscrivent trop souvent au profit d’entreprises d’autres régions, avec une fuite de capitaux qui ne bénéficient donc pas aux entreprises locales malgré les besoins existants.

 

L’idée de K-Auvergne est tout simplement de favoriser l’augmentation du capital social de nos PME en attirant ces investisseurs de proximité, avec le concours des banques régionales et des experts comptables. Les mesures d’exonération fiscales offertes aux contribuables ISF par la loi TEPA représentent à ce titre une réelle opportunité. 

Via K-Auvergne, l’augmentation du capital social de l’entreprise est un puissant levier permettant à l’entreprise d’accéder à d’autres sources de financement et ainsi de faciliter la mise en oeuvre de leur programme de développement.

 

Le moteur du projet n’est pas d’offrir aux contribuables une solution d’exonération fiscale uniquement, mais bien de susciter un financement de proximité en faveur des PME auvergnates en manque de moyens. Il s’agit d’une démarche citoyenne vertueuse, sans objet spéculatif mais génératrice d’un développement économique endogène.

 

Concrètement, l’intervention de K-Auvergne au capital de l’entreprise se structure de la façon suivante :

  • Montant compris entre 30 000 et 300 000 €,
  • Participation minoritaire plafonnée à 30% du capital,
  • Participation au capital pour une durée minimale de 5 ans, avec une sortie prévue entre la 6e et la 10e année (signature d’un pacte d’associés),
  • Aucune obligation de rémunération du capital investi durant les 5 premières années.

La confidentialité est garantie à l’entreprise.

Les entreprises intéressées ont jusqu’au 20 mars 2015 pour présenter un dossier à soumettre à la commission K-Auvergne qui rendra sa décision avant le 15 avril, pour une intervention au capital le 31 mai 2015 au plus tard. 

Un conseiller CCI accompagne l’entreprise dans l’ensemble de la démarche.

Consultez la plaquette.